Ile de Ré Habitat, revue d'architecture, de design et de décoration
Ile de Ré Habitat, magazine d'architecture, de design et de décoration

« Réglementation qui date un peu », « code couleur trop monochrome », « administration tâtillonne », « carcan intolérant"… Du côté des propriétaires, les reproches ne manquent pas pour fustiger la toute-puissance de la charte architecturale et paysagère de l'île de Ré. Même s'il faut bien fixer les règles d'une esthétique harmonieuse, trop de monotonie bride la créativité, trop d'uniformité tue la beauté. Et quand la jalousie du voisinage s'ajoute aux paperasseries et tracasseries administratives, l'ulcère succède aux grincements de dents.

Il n'est pas rare d'entendre des insulaires malchanceux se plaindre de mésaventures en cascade alors même que leurs projets ne souffrent pas la moindre faute de goût. Tel ou tel se voit bizarrement refuser par sa mairie un projet de façade sur jardin dans le style "verrière d'atelier" tout ce qu'il y a de plus classique ; tel autre se voit opposer un « niet » catégorique des Bâtiments de France pour un enduit pas tout à fait dans les normes ; le plus désolant, c'est lorsqu'on est dénoncé par des voisins envieux (si, si, ça existe), par exemple pour un vélux un poil trop grand. Inutile de préciser que ce vélux n'est visible que depuis la fenêtre dudit voisinage… ou bien du ciel !

De grâce, assouplissez un chouia les règles, autorisez-nous quelques menues entorses aux sacro-saints préceptes. Doucement, sagement, dans les limites du raisonnable. Le vert amande et le gris souris, c'est bien joli, mais voyez comme le rouge basque sied à cette belle rétaise… Allez, un effort ! Libérez quelques pointes de couleurs vives, laissez vivre le béton banché, respirer les ossatures bois, accordez droit de cité aux matériaux innovants, afin que s'épanouisse une architecture un peu plus libre, un peu plus diverse. Vive l'architecture contemporaine en Ré !